Cognac une victoire

Cognac une victoire

En ce dimanche ensoleillé de Pâques, les Berjalliens se rendaient du côté de Cognac, avec pour objectif : la victoire, voire plus. Quelques supporters berjalliens étaient du déplacement pour encourager nos joueurs. 

Cette première entame de match était fructueuse pour nos Ciel et Grenat, avec une première pénalité pour Nicolas Vuillemin qui, 5minutes plus tard, transformait l’essai de Pablo Patilla. Les Cognaçais marquaient quant à eux deux pénalités lors de cette première mi-temps. Deux cartons jaunes étaient aussi distribués pour un manque de discipline de chaque coté. Quelques secondes avant l’entrée au vestiaire, Tomas Munilla marquait un essai qui permettait de rentrer aux vestiaires en confiance. 

Seconde période qui laissait à désirer puisque l’indiscipline régnait côté Berjalliens…Malgré l’entrée des renforts, les Ciel et Grenat se faisaient dominer nettement par des Cognaçais remontés qui inscrivaient trois pénalités. Les locaux n’étaient plus qu’à 3 points des Nord-Isérois. L’Union Cognac Saint-Jean-d’Angély s’était battue jusqu’au bout pour tenter de renverser des Berjalliens qui étaient en peine sur ce second acte. Sur une chandelle de Benjamin Noble et une réception pour Bordoli, l’arbitre sifflait la fin de cette rencontre sur le score de 18 à 15 pour les Berjalliens. 

Un match en demi teinte pour des Ciel et Grenat trop indisciplinés au retour des vestiaires, point à corriger pour affronter ce jour nos concurrents directs : Blagnac. 

Une défaite en deux temps.

Les  Berjalliens se sont inclinés face à Tarbes dans un match de la mort où les Tarbais ont su prendre le dessus face au Csbj. 

La première mi-temps était terne et augurait d’un match serré à l’ancienne malgré un temps magnifique et sous le regard des Pyrénées. Le pied de Sidobre était plus sûr que celui de Berbizier côté Stadoceste Tarbais  et les Berjalliens vont même prendre le score à leur compte et mener. Les Dauphinois ont aussi montré une belle envie en défense en gardant les Tarbais dans leur camp un maximum. Malheureusement, la rentrée des remplaçants ne va pas aider les Berjalliens qui font des erreurs qui vont leur coûter la victoire.  Notamment sur l’essai du pilier Aulika où la défense berjallienne s’est totalement trouée alors qu’elle avait eu une alerte sur une attaque de Oltmann avec Berbizier. Les berjalliens s’inclinent sur le score de 19 à 12 et envoient un message négatif en vue de la course au maintien. Je vous laisse écouter la réaction de Grégoire Pintiaux en après match pour comprendre l’état d’esprit au sein de l’équipe. 

Le match qui arrive face à Dijon on ne peut pas dire qu’il soit capital, il est carrément vital d’aller chercher la victoire à domicile et récupérer au moins 4  points. Sinon on va commencer à regarder du côté de la nouvelle poule qui se fera la saison prochaine et encore devoir compter sur une baisse de régime des clubs devant et ne pas jouer le maintien face à Cognac chez eux. 

Pour booster nos Berjalliens et les soutenir au maximum. Venez nombreux à RAJON dimanche à 15h remplissons le stade pour les encourager et les pousser pour une victoire primordial.

#rugby #tprcsbj #csbj#BERJALLIENEWS#direct#ffr#midol#ProD2#Top14#rugbyfederal#nationalerugby#rugbyamateur#rugbylife#isere#bourgoinjallieu

CSBJ Rugby face à Chambéry : un choc au sommet régional ?

Le match de samedi est le derby pour les berjalliens et les chambériens. Une rencontre entre deux clubs séparés d’ à peine 60 km et aussi une rencontre entre deux mondes opposés avec un  club de Chambéry qui caracole en deuxième place et un Bourgoin qui essaye de se maintenir. 

Chambéry qui a clairement fait le meilleur début de saison pour un club de nationale avec devant eux le club de Valence Romans relégué de Pro D2. Ils ont même battu le club d’Angoulême lors de la dernière journée.

En face on a un club berjallien qui se débat en fond de classement et qui même avec les points qu’il devrait récupérer reste en zone relégable.  On sent que les dirigeants attendent un vrai sursaut d’amour propre de la part des joueurs. Avec un staff en or et des entraînements qui sont pourtant réalisés pleinement, les joueurs sont retombés dans leur travers lors de la rencontre face à Dax premier non relégable avant le match face au CSBJ. 

Si lors de la première mi-temps les joueurs Ciels et Grenats ont su tenir, ils ont ensuite coulé comme si le niveau avait régressé avec l’entrée des remplaçants. La sortie de “MOMO” à aussi joué sur le plan de jeu mais doit on se poser la question : Certains joueurs n’ont pas le niveau ?

#csbj #csbjchambery #csbjsoc #berjallie #rugby #nationalerugby #ffr #francerugby #articlesport #prod2 #top14 #bourgoin #bourgoinjallieu #isere #fédéralerugby #match #derby

En route pour recevoir Cognac Saint Jean d’Angely

Après un match engagé face à Nice les berjalliens ont engrangé un point de bonus défensif qui était mérité tant leur prestation était à l’opposer de celle face à Massy. Est ce la privation de certains avantages ? Le déplacement en mini bus ? En tout cas les joueurs du président Gueydan ont montré un envie qui redonnait le sourire. Mais la semaine qui vient de ce dérouler a été marquée par la transparence du club avec la conférence de presse du Directeur sportif Pascal PAPE.

Je vous met le lien pour la voir ou la revoir sur Youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=Gp4ubuW6X3w&t

Le résumé en quelques mots de cette conférence :

Pascal Papé revient sur le début de saison avec les conséquences de la défaite face au Rugby Club Massy Essonne et la non venue du deuxième ligne RATU qui signe en super rugby. Les hommes d’Henri-Guillaume GUEYDAN avaient déniché une perle pour le CSBJ Rugby et doivent maintenant rechercher un joueur complémentaire pour ce poste.
En plus la perte de point suite à une réclamation du président du STADO TARBES PYRENEES RUGBY concernant la licence de Léandre COTTE alors qu’eux ont joué avec deux joueurs sans PASS SANITAIRE. Dans ce dossier, le responsable du match, le représentant fédéral a donné son accord pour la licence et le confirme par mail comme nous l’explique le directeur sportif berjallien.

Et enfin les attentes pour ce match face aux hommes de Fabrice Landreau

Face à cette équipe qui est avant dernière au tableau d’affichage, la victoire est obligatoire pour les berjalliens. En effet en cas de défaite le club et les joueurs risquent de vivre une crise où le soutien des supporters et de la presse sera vital pour une opération maintien. Tandis qu’en cas de victoire le maintien pourrait être visé plus sereinement. Mais il faudra pour cela ne pas sous estimer le club de Cognac qui avait mis une claque la saison dernière sur leur terrain de Saint Jean d’Angely. Ils doivent aussi se faire pardonner face aux supporters, Dirigeants, partenaires et la presse car le public de Rajon est un public de connaisseurs, comme l’a fait remarquer Pascal PAPE. S’ils sont content d’être berjalliens pour jouer devant du public , celui-ci seras moins nombreux si ils continuent à déjouer et perdre sans envie.

Alors nos berjalliens doivent enfiler le bleu de chauffe et faire dementir Landreau qui veut venir faire un coup à Bourgoin. On va certes vivre match après match pour espérer le retour de jours meilleurs. Mais on peut garder l’espoir Massy était mal en point la saison dernière avant d’inverser la tendance et finir 5ème.

Stade Niçois / CSBJ Rugby

Cette semaine les berjalliens vont affronter leur bête noire : NICE. Après la cuisante défaite face à Massy où l’on a pas vu les berjalliens. Les joueurs berjalliens ont totalement laché le match devant leur public pourtant en nombre(4000).

Malgré des débuts prometteurs où les massicois ont eu des difficultés à scorer, les berjalliens par la botte de Nicolas Cachet maintenaient le cap avec seulement 13 à 6 à la mi-temps. Cette même mi-temps où l’on vit Abongile NOKONTWANA la recrue en deuxième ligne, montrer de très belles choses pour le futur. Malheureusement , le retour du vestiaire sera la perte du CSBj au point que le président va se demander et je cite « ils me prennent pour un con « . Ce prendre un 22-0 en deuxième mi-temps et ne rien montrer ! Ils ont même réussi a montrer qu’ils n’avaient pas d’envie. A se poser la question nous supporters et journalistes si on se moquaient de nous. Rarement je n’avais vu des joueurs rater des plaquages et même un deuxième ligne massicois faire une percée de 50 mètres avec ces 130 kgs et inscrire un essai.

A la fin du match le cri de joie des joueurs de Massy à fini de vider le stade, ces départs qui avaient débuté à la mi-temps. Les joueurs berjalliens, amorphes pour certains, se sont regroupés au centre pour commencer à se parler. Mais les supporters ont vu certains joueurs plus pro et amoureux du maillots pleurer sur le terrain à l’image de MOMO Kribache qui viendra faire le job en répondant à la presse. Tandis que d’autres vont les choquer, eux qui viennent de vivre une saison, sevrés de Pierre RAJON. Des joueurs riaient comme si la défaite ne les atteignait pas.

Le match à venir

Ce samedi à 18h au stade des Arboras, les berjalliens vont affronter un stade niçois dans le doute. Ce Stade Niçois n’a qu’une victoire au cours du bloc précédent et vient de perdre face à Soyaux Angoulème( à Angoulème). Les angoumoisins en battant Nice ont peut être rendu ces joueurs en manque d’un succès. Le stade niçois va sûrement voir arriver le CSBJ Rugby comme une bête blessée. Et même si les berjalliens n’ont aucune victoire en fédérale et nationale contre eux, il faut gagner ce match à l’exterieur afin de lancer enfin cette saison 2021-2022 et éviter de commencer à se poser la question du maintien qui devient peut être l’objectif principal actuellement.

Ont attend tous un sursaut de réactions des joueurs !! Qu’ils prennent leur responsabilité et produisent un match qui fasse honneur au staff , aux dirigeants et aux supporters.